Comprenez mieux l’assurance prêt



L’assurance prêt, appelée également assurance emprunteur, est la sécurité de celui qui emprunte, lorsque arrivent des situations exceptionnelles, tels que la perte brusque des revenus, le chômage inattendu par perte d’emploi, la mort de l’intéressé, un accident corporel grave imprévu, etc. Bref, l’assurance emprunteur est le garant entre les deux parties : pour le prêteur, c’est le gage, tandis que pour l’emprunteur, elle évite de transférer la dette à ses héritiers ou à une tierce personne.



Comment ça fonctionne l’assurance emprunteur ?



En dehors du prêt, c’est l’assurance pour un prêt qui représente le deuxième coût important. Elle dépend, bien évidemment, du projet et de la somme empruntée. Il faudrait donc bien vérifier les capacités de remboursement dont vous vous êtes engagés ; car le montant emprunté doit être remboursé. Pour ne pas se perdre dans les valeurs, il est toujours bon de demander conseil à des professionnels qui pourront vous donner un comparateur d’assurance de prêt.



Pourquoi adopter une assurance emprunteur ?



Les causes en sont nombreuses. L’assurance de l’emprunteur est défini par le débiteur de crédit (banque, organisme, particulier reconnu). Comme mentionné, elle dépend de la somme acquittée. Mais elle dépend également du mode de survenue de l’incapacité à rembourser la dette. L’assurance de l’incapacité ou perte d’emploi est différente de l’assurance décès. Dans les deux cas, ni l’une ni l’autre ne sont légalement obligatoires, mais rares sont les banques qui ne couvrent pas le risque.



Garantie et assurance, quelles sont les formes ?



A défaut de paiement, le débiteur exige des garanties en cas de défaut de paiement, définies par l’assurance emprunteur. Cette dernière est généralement sous forme d’hypothèque ou de caution. Le mode hypothèque est « traditionnellement » utilisé, mais elle est très onéreuse. La banque débitrice de la finance saisit le logement hypothéqué pour le vendre aux enchères en cas d’incapacité de remboursement. La caution, elle est mutuelle, c'est-à-dire que c’est une forme de contribution comme fond de garantie. Elle reste, cependant, insuffisante pour les banquiers surtout dans les cas de crédit immobilier.

ch be lu ca